Tout votre service prend sens et forme à partir de cette parole : misericordia, mot latin dont la signification étymologique est miseris cor dare, « donner le cœur aux indigents », à ceux qui ont besoin, à ceux qui souffrent… C’est ce qu’a fait Jésus : il a ouvert grand son Cœur à la misère de l’homme. L’Evangile est riche d’épisodes qui présentent la miséricorde de Jésus, la gratuité de son amour pour les personnes qui souffrent et celles qui sont faibles. Dans les récits évangéliques, nous pouvons saisir la proximité, la bonté, la tendresse avec laquelle Jésus approchait les personnes qui souffraient et les consolait, leur apportait son réconfort, et souvent les guérissait. Sur l’exemple de notre Maître, nous sommes nous aussi appelés à nous faire proches, à partager la condition des personnes que nous rencontrons. Il faut que nos paroles, nos gestes, nos attitudes expriment la solidarité, la volonté de ne pas rester étrangers à la douleur des autres, et cela avec une chaleur fraternelle et sans tomber dans une forme de paternalisme.

Pape François, Pace Saint-pierre de Rome, le 14 juin 2014