L’élaboration du Carnet de Suivi des Apprentissages, a pris une place conséquente dans nos conversations. D’emblée l’ampleur de la tâche s’est imposée, et nous avons besoin d’en parler. Mais sans doute aussi, en raison de la double consigne dans laquelle nous nous trouvons : répondre à une exigence précise « se centrer sur ce que l’enfant sait faire »  tout en composant en totale liberté sur la forme.

Le travail s’amorce cependant. Et, alors que l’on se rassure en trouvant des formes existantes à reproduire, à formaliser selon les tendances maison, ou à éviter, il faut bien reconnaître le danger. Seul, le carnet, aussi performant soit-il, ne suffira jamais à mettre en oeuvre l’évaluation décrite dans les orientations : un élève associé à son parcours, qui sait ce qu’il maîtrise et ce pour quoi il doit encore s’entraîner, qui connaît ce que l’on attend de lui et  l’étape suivant une réussite.

Etre en recherche pour le Suivi et l’Evaluation des Apprentissages, c’est obligatoirement chercher comment faire en sorte que l’élève sache ce qu’il fait et pourquoi il le fait, comment l’outiller pour savoir s’il a réussi et pour pouvoir l’exprimer.

Ces questions nous amènent, entre autres, à identifier les critères de réussite, à bien connaître les observables qui attestent de la maîtrise des attendus de fin de cycle, à prendre le temps de les expliciter aux élèves, et ainsi leur donner la possibilité de dire eux mêmes ce qu’il savent faire.

Quelques aides pour avancer dans cette partie du travail en amont de l’utilisation du Carnet de Suivi des Apprentissages :

Un document, qui reprend les attendus de fin de cycle. Chaque attendu a été traduit en « langage de l’enfant ». L’utilisation de cette « traduction » peut servir de référence au moment de choisir quels « brevets »,  » réussites », « progrès » … faire figurer dans le Carnet de Suivi des Apprentissages.  Plus tard, communiqués avant les activités aux élèves, cela leur permet de savoir clairement ce qu’ils font. Enfin, s’y référer au moment du bilan, c’est un outil objectif pouvoir dire où ils en sont et éventuellement ce qu’ils feront la prochaine fois. les-attendus-de-fin-de-maternelle-et-leurs-traductions-eleves

Le lien vers le blog école petite section d’Isa,  en quelques mots comment expliciter les critères de réussite pour les élèves de PS, avant la tâche pour que les élèves sachent précisément ce que l’on attend d’eux, au moment du bilan pour permettre à l’élève de savoir objectivement ce qu’il sait faire. A la suite vous trouverez en illustration quelques fiches où les critères de réussite sont rédigés de façon à servir à l’élève et à l’enseignante, mais aussi de communication aux parents.