Comme annoncé lors de la réunion des chefs d’établissement, nous  vous proposons de participer à la démarche nationale du réseau d’observatoire des mathématiques.

Ce dispositif s’adresse aux classes de CM1.

Afin de présenter la démarche aux enseignants intéressés qui souhaitent se lancer dans l’aventure, je vous convie à participer à une réunion de présentation de R.O.M.A

MARDI 18 NOVEMBRE à 18h à la DDEC.

Merci de renseigner le formulaire joint .

Participation réunion 18 septembre 2018

Pour en savoir plus sur R.O.M.A un extrait de la Charte du réseau ROMA :

I. POSITION INSTITUTIONNELLE

ROMA est un des dispositifs du Centre International de Formation à Distance des Maîtres (CIFODEM). Ce centre de recherche-action a été créé en janvier 2010 à l’université Paris Descartes sur décision de la ministre de l’enseignement supérieur ; il est présidé par le professeur Alain BENTOLILA.

Les conceptions didactique et pédagogique de ROMA sont élaborées par Marie-Alix GIRODET et Françoise DUQUESNE-BELFAIS, maitres de conférences en mathématiques. Sa conception informatique est effectuée par Michel SAVY. Ce travail est réalisé sous la direction d’Alain BENTOLILA.

II. OBJECTIFS

L’action de ROMA vise à prévenir les difficultés des élèves dans les apprentissages mathématiques révélées par les évaluations internationales, ce plus particulièrement en résolution de problème. Le dispositif propose à la fois une pédagogie de la compréhension des problèmes et un entraînement à l’acte de résolution lui-même. Dans cette perspective, il accorde autant d’importance à la construction des démarches de résolution et de raisonnement qu’à l’acquisition et à l’entrainement des connaissances mathématiques attachées aux programmes. Quelques points essentiels méritent d’être soulignés :

  1. ROMA met au centre même de sa proposition une démarche scientifique de compréhension des problèmes et de leur résolution, démarche spécifique à l’activité mathématique.
  2. ROMA met en place des Ateliers de Compréhension de Problèmes (ACP) en groupes restreints qui permettent de favoriser les échanges entre élèves et de construire collectivement des stratégies de compréhension pour pouvoir résoudre ensuite individuellement des problèmes mathématiques.
  3. Les situations problèmes des ateliers ACP sont de trois types et alternent dans les séances .