Dans la revue jésuite la Civiltà Cattolica de septembre 2018 – traditionnellement relue en Secrétairerie d’Etat – le directeur Antonio Spadaro signe un article sur les sept piliers de l’éducation selon le pape François.

Vatican News en donne une synthèse ce 31 août, rappelant avec le p. Spadaro que « le défi éducatif est depuis toujours au centre de la vision » du pape argentin. D’après lui, les sept piliers de Jorge Mario Bergoglio sont : 1) intégrer 2) accueillir et célébrer les diversités 3) affronter le changement anthropologique 4) l’inquiétude comme moteur éducatif 5) une pédagogie de la question 6) ne pas maltraiter les limites 7) vivre une fécondité entre les générations et familiale.

Le directeur de la Civiltà Cattolica donne aussi trois “mots-clés” qui connotent l’éducation chez le pape François : “choix, exigence et passion”. Pour le pape en effet, « éduquer est l’un des arts les plus passionnants de l’existence et exige incessamment que s’élargissent les horizons *». En outre, « l’éducation n’est pas un fait exclusivement individuel, mais populaire » et elle est « un moyen d’intégration sociale ».

Dans l’éducation selon le pape François, l’un des points fondamentaux est « l’accueil de la diversité », car les différences sont des « ressources » et non « des problèmes », explique encore le p. Spadaro. Le pape encourage par ailleurs les éducateurs à être « audacieux » et « créatifs » car l’éducation est « un défi anthropologique ».

*«Educare è una delle arti più appassionanti dell’esistenza, e richiede incessantemente che si amplino gli orizzonti».

Anne Kurian. zenit.org