Les écoles St François-Xavier et Immaculée-Conception d’Urrugne viennent de lancer un défi un peu particulier à leurs 320 élèves : Accepterez-vous de vous passer de vos écrans de loisirs pendant 10 jours?

10 jours pour voir autrement et vivre ensemble d’autres activités sur les 5 temps habituellement passés devant les écrans:

  1. le matin avant de venir à l’école
  2. le midi
  3. le goûter
  4. le dîner
  5. La veillée.

Durant ce défi, les participants (enfants, enseignants, personnels de l’école, parents…) pourront gagner des points. Il est possible d’en gagner 5 par jour, ainsi chaque temps passé sans écran en rapporte un. Le calcul exact n’a pas encore été fait, mais on nous annonce la possibilité de dépasser les 10 000 points pour l’école d’Urrugne. Le calcul n’est pas encore possible car chacun va pouvoir choisir son défi.

Ainsi, un enfant peut décider de faire le défi à 100% et donc se passer totalement d’écrans pendant 10 jours quand d’autres pourront ne choisir que 4 périodes dans la journée ou se garder le vendredi soir car il est trop dur de se passer de telle émission ou de tel jeu.

Mais pourquoi lancer un tel défi?

Nos jeunes sont nés et vivent dans un monde hyperconnecté où réel et virtuel se côtoient. Le temps passé devant les écrans est de plus en plus important et nous sommes tous soumis à l’omniprésence des images dans notre quotidien. Or, dans la plupart des cas, nous sommes démunis pour réagir, décoder les images voir même accompagner nos enfants dans ce rapport aux écrans. Nous sommes face à un enjeu de société qui se doit d’être pris à bras le corps. Parents, enfants, ados nous sommes tous confrontés au même problème : les écrans prennent une place très importante dans nos vies.

Se préparer à vivre 10 jours sans écrans pour voir autrement permet de se rendre compte à la fois de sa dépendance aux écrans et en même temps de tout ce que l’on peut faire quand on les éteint. Cette prise de conscience permet ensuite de faire évoluer les usages. L’objectif est de découvrir l’utilité de fixer une frontière entre des écrans pour servir et pour asservir. C’est le début d’un chemin vers plus de maîtrise. Le nom du projet peut questionner voir inquiéter.  Mais cette « Dizaine » n’est pas faite pour nous convaincre d’éliminer les écrans de nos vies. Il s’agit d’apprendre à ne plus nous laisser tyranniser par eux pour mieux les choisir.

Très prochainement sortira une page dédiée au défi. Celle-ci vous permettra de retrouver toutes les informations concernant ce projet éducatif et pédagogique qui nous vient du Québec. Mais en attendant, je vous propose cette vidéo réalisée par Sabine Duflo.

Dans le cadre de cette réflexion, nous vous proposons cette année de vivre un projet d’envergure intitulé