Lundi soir, au Refuge à Anglet il y avait une certaine effervescence… En effet, à l’issue de la célébration eucharistique était inaugurée une très belle exposition sur la vie et l’oeuvre du Bienheureux père Louis Edouard CESTAC. Soeur Louisette SABA a présenté ce beau travail réalisé par l’investissement de nombreuses personnes dont des jeunes des établissements Stella Maris et Sainte Marie Biarritz (tableaux, sculptures, costumes d’époque, vidéos…). Une ambiance simple et sincère qui a rendu ce moment sympathique, conclu par un petit buffet où Claude OLIVE, le maire d’Anglet, en présence de plusieurs personnalités dont soeur Jacqueline, supérieure générale, a rappelé combien le travail social et pastoral de la congrégation était unique et précieux sur le territoire.

Voilà rapidement brossé le cadre de l’évènement de lundi. Mais pourquoi, au delà du cadre, faire un article ? Tout simplement parceque depuis de nombreuses années, le Père CESTAC est un prêtre d’Anglet qui rayonne par son engagement et son oeuvre. Depuis sa béatification, en mai dernier, ce rayonnement est de plus en plus connu de tous. Et ce qui est frappant, c’est l’incroyable actualité de son message pour nos établissements, nos éducateurs, nos enseignants, nos chefs d’établissement et, finalement, pour toutes nos missions. Profondément pétri de l’Evangile et d’une attention particulière à Marie, il s’est occupé des pauvres, des délaissés, des isolés. Contre vents et marées il a su bâtir autour de son idée, en allant de l’avant. On a envi de penser à cette phrase « parceque c’était impossible, il l’a fait ». Il fait incontestablement partie de ces fondateurs qui par leur audace, leur courage, leur Foi ont su inventer, ouvrir, créer, tendre la main.

Bien-sûr son oeuvre s’inscrit dans une époque qui semble passée depuis longtemps, mais, à mieux y réfléchir, il est évident que souffle, issue de sa vie, une troublante actualité, une invitation à l’optimisme, à la création, à l’invention, à l’accueil de chacun des enfants de Dieu, à réinventer, à oser, à sourire, à aimer, à ne pas se laisser brider par telle ou telle difficulté matérielle, à proposer le message du Christ comme message universel.

Cet article pour vous inviter à visiter cette petite, mais riche exposition, avec vos équipes ou des élèves, vos catéchistes afin d’espérer qu’à l’image du Père Cestac nous puissions nous aussi dire un jour que « parceque c’était difficile, nous l’avons fait ».

NB: La visite de l’expo se fait sur rdv en appelant au Refuge. Jusqu’au 31 mai seulement.

NB2: Merci à Maité Irazoqui pour les photos !